IMAGES ET VILLE 2010 - Marie-Dominique Guibal, plasticienne

Marie-Dominique Guibal - plasticienne, photographe

IMAGES ET VILLE 2010

 

6è RENCONTRES IMAGES ET VILLE

SIGNES / SIGNE

 

24 novembre 2010 au 15 janvier 2011

 


avec Audrey Guiraud, David Icart, Jean Baptiste Perrot, Jean Marc Caracci

et le groupe de recherche Regards sur la Ville :

Jean Louis Bec, Pétra Bénard, Claude Corbier, Marcelle Desault, Jean-Louis Escarguel, Bruno Généré, Karine Granger,
Marie-Dominique Guibal, Patrice Loubon, Florent Sarnette, Anne-Marie Suire.

 

 

____________

 

 

Groupe de recherche Regards sur la Ville

L’histoire de la Ville et celle du Signe semblent se confondre. Les premières cités sont des villes sacrées. Les grands prêtres observent et commentent les signes des Dieux afin d’en fixer l’emplacement.
Plus tard, la ville commerçante, celle des marchés et des lieux de plaisir, verra fleurir, enseignes, crieurs, pavois et drapeaux, jusqu’à la profusion médiévale. Les Cités de la Renaissance sont à elles seules des signes architecturaux de la puissance du Prince et de son goût pour la beauté. Plus tard encore, l’imprimerie couvrira ses murs de placards, affiches et libelles. On se réunira dans les estaminets puis dans « cafés » pour lire la presse. L’avènement, toujours fragile de la démocratie sera intimement lié à la rencontre du signe et de la rue, à la possibilité d’y déployer des banderoles ou d’y tracer des slogans ! Dans cette guerre des signes au sein de l’espace public, les industries de la publicité vont déployer leurs machines de guerre. De Londres à Tokyo, De New-York à Shangaï ou Bombay, les villes de néon accélèrent la vitesse des signes, jusqu’à en faire tourner la tête… Mais déjà le futur se profile, et les villes de demain, les cybervilles poussent la logique jusqu’à l’ultime : elles ne sont plus que des signes.

C’est dans les strates historiques de la « Ville Signe », et à partir de ces divers régimes du signe urbain que peut alors se déployer le plaisir du regard à l’origine de tout acte photographique.

Les photographes qui exposent ici s’en sont donc donnés à cœur joie et nous régalent en retour à partir du terrain de jeu nîmois ...

 

Patrick PAJON

Galerie Bienvenue à Bord, 2 cours Nemausus A 101, 30000 Nîmes  -  ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Entrée libre

 

 

 

 

 

 

w-DSC_7516-M16x22.07.jpg

 

 


w-DSC_7519-M14x20.07.jpg

 

 


w-DSC_7522-M16x22.07.jpg

 

 


w-DSC_7527-M16x22.07.jpg

 

 


w-DSC_7533-M16x22.07.jpg

 

 


w-DSC_7548-M16x22.07.jpg

 

 

en été

0,20 x 0,14 - exemplaires 1/1 - 2010

digigraphies - tirages LTDP Montpellier

 

 

 

 

 

Nîmes, en été.

Chaleur et vent.

Dans la rue et sur les escalators, les peaux nues se rapprochent et se frôlent un instant.

Rythmes des âges et de la marche.

Nîmes, en été.

 

                                                                                                                                                M-D.Guibal

 

 

 

 

 

 

 


PROGRAMME
- David Icart « Signes dans la nuit » Du 24/11 au 15/01/2011
Au CSCS de Valdegour, vernissage le 24/11 à partir de 18h30
- Jean Baptiste Perrot « Les échangeurs » Du 25/11 au 15/01/2011
Hôtel Le Cheval Blanc, vernissage le 25/11 à partir de 18h30
- Audrey Guiraud « Knowing precisely where to cut » Du 26/11 au 15/01/2011
Galerie NegPos, Nemausus, vernissage le 26/11 à partir de 18h30
- Jean Marc Caracci « “Homo Urbanus Europeanus» Du 01/12 au 21/12/2010
Cafétéria du cinéma Le Sémaphore, vernissage le 01/12 à partir de 18h00
- Groupe de recherche Regards sur la Ville « Signes/signe » Du 26/11 au 15/01/2011
Galerie Bienvenue à Bord, Nemausus, vernissage le 26/11 à partir de 18h30

 

________________

 

 



26/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres